Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 00:00

Partager cet article
Repost0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 00:00


Le Vieux cimetière juif fondé dans la 1ere moitié du XVeme siecle fait partie, avec la synagogue Vieille-Nouvelle, des plus importants monuments préservés de la Cité juive. La tombe la plus ancienne, celle du rabbin et poete religieux Avigdor Kara, date de 1439. Les inhumations se poursuivirent jusqu’en 1787 et aujourd’hui, on compte pres de 12 000 tombes. Le nombre des inhumés fut certainement plus élevé. Malgré plusieurs élargissements successifs du cimetière, sa surface était toujours insuffisante et on fut obligé de la recouvrir de nouvelles couches de terre. On suppose donc qu’il existe plusieurs couches de sépultures. Les amoncellements des tombeaux sont dus au fait que les pierres plus anciennes furent souvent relevées.

 


Le personnage le plus éminent ayant trouvé le repos éternel dans le Vieux cimetière juif est, sans doute, le rabbin Juda Liva ben Betsalel, dit rabbi Loew (décédé en 1609) (photo à gauche), grand théologien et pédagogue a qui la légende attribue la création de l’etre artificiel, le Golem. Parmi les autres, il faut nommer le maire de la Cité juive, Mordechai Maisel (1601); historien, mathématicien et astronome David Gans (1613), savant typique de la Renaissance; Joseph Salomon Delmedigo, savant et polygraphe (1655) et le rabbin David Oppenheim, collectionneur de manuscrits et de livres imprimés hébraiques (1736).

 

 

Vue d'ensemble sur une partie du cimetière

The Old Jewish Cemetery
was established in the first half of the 15th century. Along with the Old-New Synagogue, it is one of the most important hictoric sites in Prague´s Jewish Town. The oldest tombstone, which marks the grave of the poet and scholar Avigdor Karo, dates from the year 1439. Burials took place in the cemetery until 1787. Today it contains some 12,000 tombstones, al though the number of persons buried here is much greater. The cemetery was enlarged a number of times in the past. In spite of this the area did not suffice and earth was brought in to add further layers. It is assumed that the cemetery contains several burial layers placed on top of each other. The picturesque goups of tombstones from various periods emerged through the raising of older stones to the upper layers.


The most prominent person buried in the Old Jewish Cemetery is without a doubt the great religious scholar and teacher Judah Loew ben Bezalel, known as Rabbi Loew (d. 1609), who is associated with the legend of the Golem. Among the many other prominent persons buried in the Old Jewish Cemetery are: the Mayor of the Jewish Town Mordechai Maisel (d. 1601), the Renaissance scholar, historian, mathematician and astronomer David Gans (d. 1613), scholar and historian Joseph Solomon Delmedigo (d. 1655), and rabbi and collector of Hebrew manuscripts and printed books David Oppenheim(d. 1736)

Partager cet article
Repost0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 00:00
 La synagogue Vieille-Nouvelle du quartier juif de Josefov à Prague est la plus vieille synagogue d'Europe encore en activité.

Elle fut édifiée vers la moitié du XIIIeme siècle en style gothique primitif. Elle fut dénommée tout d’abord synagogue Grande ou Nouvelle, afin de la distinguer d’une salle de prières plus ancienne, qui ne s’est pas préservée. Elle commença a être désignée par son appellation actuelle au XVIeme siècle, quand on construisit d’autres synagogues. Depuis la destruction de la synagogue en gothique primitif de Regensbourg et de la synagogue romane de Worms (XIIeme siècle), elle reste le seul exemple de synagogue médiévale.

La salle est recouverte d’une voûte a six travées divisées en cinq parties qui s’appuie sur deux piliers octogonaux. La synagogue Vieille-Nouvelle, qui ne fait pas partie du Musée juif, est l’une des trois synagogues de Prague (avec les synagogues Haute et de Jérusalem), où se tiennent les offices religieux.



The Old New Synagogue in Josefov, Prague is Europe's oldest active synagogue. It is also the oldest surviving medieval synagogue of twin nave design.

She was built in an early Gothic style around the middle of the 13th centruy. It was originally called the "New" or "Large" Shul to distinguish it from an older house of prayer which did not survive. It was not until the 16th centruy, when other synagogues were established in Prague, that it became known as the "Old-New" Synagogue.

The hall is vaulted by six five-part vault compartments supported by two octangonal pillars. The Old-New Synagogue, which is not part of the Jewish Museum, is one of three Prague synagogues, together with the High and Jerusalem Synagogues, in which services are held.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 00:00



Le château de Prague
est le siège officiel de la présidence de la République tchèque. Depuis son
édification à la fin du IX e siècle, il s’est agrandi sans interruption. C’est, désormais, un édifice monumental comprenant le palais et des bâtiments administratifs. Il est entouré de fortifications et d’habitations qui datent de toutes les époques et donc de tous les styles. Il s’étend autour de trois cours sur une superficie de 45 hectares. A l’origine, c’était le siège des rois de Bohème. Plus grande résidence d’un chef d’Etat au monde, le château mesure plus d’un kilomètre d’est en ouest et environ 400 mètres du nord au sud. Plus qu’un château, il s’agit d’une ville dans la ville. Si vous voyez le drapeau flotter au-dessus du château, cela signifie que le président est présent en République tchèque, sinon le président est en voyage officiel à l’étranger. Le château est ouvert au public ; en son milieu se dresse la cathédrale Saint-Guy, monument très visité.


La garde du château est chargée de la sécurité de l’édifice et des honneurs qui ponctuent le protocole d’Etat. Celui-ci obéit à un protocole très strict, marqué par l’histoire de ce pays longtemps intégré à l’empire austro-hongrois. Tous les jours à midi, a lieu la relève de la garde. Les soldats de la garde défilent dans les cours du château habillés en uniformes bleu clair, garnis de boutons dorés et d’un cordon tressé tricolore bleu blanc rouge. Cet uniforme a été dessiné par le costumier des films de Milos Forman. Il est inspiré des uniformes des légionnaires tchécoslovaques de la première guerre mondiale.




La formation, comptant 800 hommes sous l’autorité d’un lieutenant-colonel, est constituée à 80% d’appelés. Seul, le commandement est d’active. La raison de ce recours au contingent tient à la volonté de rapprocher l’armée de sa population. Ces jeunes donnent une image rassurante de l’institution. Quand ces derniers intègrent la garde du château, ils doivent prêter serment au nom du peuple lors d’une cérémonie qui se déroule en présence du président.










Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 00:00

L'horloge astronomique (Pražský orloj en tchèque) est sans doute le monument qui attire le plus la foule tout au long de la journée. Dès que sonnent les heures, les gens se massent à ses pieds pour l'observer, la filmer, la photographier.

Ainsi nommée en raison de son quadrant astronomique,c'est une des plus belle horloge mécanique, datant du Moyen-âge toujours en état de marche. Installée dans la tour de l'Hôtel de Ville de Prague, l'Horloge Astronomique fût réalisée par Maître Hanus en 1490.

La légende veut que ce dernier ait été rendu aveugle lorsque son travail fut terminé afin de ne pas reproduire semblable merveille ailleurs. Hanus se serait vengé en déréglant l'horloge, dérèglement encore actif aujourd'hui.

Si la légende du créateur de l'horloge n'est, comme son nom l'indique, qu'une légende, ce dérèglement reste toutefois un mystère encore aujourd'hui. Historiquement, il aurait été causé par un certain J. Tabosky vers 1570, alors que ce dernier travaillait sur l'horloge. Pour autant, on ne s'explique pas bien comment ce personnage aurait pu causer ce dérèglement et surtout pourquoi il n'a jamais pu être réparé.

Le panneau du calendrier orné de scènes de la vie paysanne est une copie de l'oeuvre de Josef Manés.
Quatre personnages y sont représentés : le Turc avec sa mandoline, le riche avec sa bourse d'argent, la Vanité avec son miroir, et la mort qui ouvre la bouche pour les appeler.
Deux disques d'or indiquent les mouvements de la Lune et du Soleil.

Animation: 

À chaque heure jusqu'à 21h00, le squelette brandit un sablier et tire sur une corde. Puis deux fenêtres s'ouvrent et, les douze apôtres défilent lentement, précédés de saint Pierre d'une fenêtre à l'autre. Pendant ce temps les quatre automates placés à côté du cadran astrolabique s'animent : la mort, un turc, la vanité, l'avarice tandis que la clochette du Campanile se met à sonner.

  • La Mort brandit sa faux, secoue le sablier puis sonne le glas,

  • le Turc secoue la tête pour montrer qu'il guette toujours,

  • l'homme vaniteux se regarde dans un miroir,

  • l'avare montre sa bourse.

Lorsque les fenêtres se referment, un coq ajouté en 1882, tout en haut, sort de sa fenêtre et annonce la mort prochaine. Dans la partie basse, on trouve quatre autres personnages, dont un ange avec une épée.

Cette horloge évoque le passage du temps. A minuit la date avance d'un jour. A chaque fois, le squelette brandit un sablier et tire sur une corde. Cette horloge sert également de calendrier astronomique.


Que peut-on alors lire sur l'horloge ? 

En résumé, sur l'horloge, on peut lire :

  1. L'heure locale, désignée par la main dorée sur les chiffres romains ;

  2. L'heure en douzièmes de jour, désignée par la position du Soleil sur les courbes dorées ;

  3. L'heure en anciennes heures tchèques, désignée par la main dorée sur les chiffres gothiques ;

  4. La position du Soleil dans le ciel ;

  5. La position de la Lune dans le ciel ;

  6. La phase lunaire ;

  7. Le signe astrologique zodiacal dans lequel on est (ainsi que le décan) ;

  8. Le temps sidéral, indiqué par la petite étoile dorée.



 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 00:00

La tour du Pétrin (ou La Rohzledna) fut construite en 1891 par F. Prasil comme une copie miniature de la Tour Eiffel à l'occasion de la grande Exposition jubilaire à Prague. Sa construction ne dura que cinq mois et elle fut solennellement ouverte au public le 20 Août 1891.

Elle n'est haute que de 60 mètres mais si l'on y ajoute encore l'altitude du Pétrin ( 327 mètres au dessus de la mer), sa galerie panoramique se trouve pratiquement à la même hauteur que la Tour Eiffel à Paris. Pour l'atteindre, il n'y a pas d'ascenseur vous devrez donc d'abord monter les 299 marches et ainsi découvrir une superbe vue sur Prague.



La colline de Pétrin est un grand parc au cœur de Prague qui se situe dans le quartier de Mala Strana, le quartier le plus romantique de Prague.Pétrin compte parmi les lieux préférés des Pragois qui surnoment cet endroit « les poumons de Prague ».
C'est un havre de paix où il fait bon se balader en amoureux et où les Pragois aiment y venir pour s'oxygéner.

Une partie de la colline est en verger, l'autre partie plus « sauvage » est couverte par une forêt de hêtres, de marronniers et de chênes.Autrefois on y cultivait des vignes, aujourd'hui disparues. Un pied de vigne a d'ailleurs été planté symboliquement au belvédère juste au dessous du couvent de Strahov, pour rappeler les vignobles d'autrefois.
La colline de Pétrin a fourni un grand nombre de pierres ayants servi à la construction de Prague. Aujourd'hui, il ne reste plus trace de ces carrières.

 

Accès:

Pour y accéder, le plus simple et le moins fatiguant est de prendre le funiculaire, le seul de la ville, rue Karmelitska, qui vous emmènera en quelques minutes au sommet, pour le prix d'un ticket de Métro.
Les plus courageuxferont l'ascension à pied.


Vue sur Prague depuis le haut de la tour du Pétrin:

 

 

Vue sur le Château de Prague depuis le haut de la tour du Pétriin:


 

 


Partager cet article
Repost0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 00:17
Ce mercredi 4 juin 2008, je suis partie quelques jours à la découverte de la République Tchèque et plus particulièrement de la ville de Prague.

J'ai décollé d'Orly avec une heure de retard, les conditions métérologiques à Prague ne permettaient pas d'attérir à l'heure où notre vol était prévu. Très rassurant!
Le vol se passera tout de même bien, mise à part l'atterissage un peu mouvementé quand même.

L'arrivée à Prague se fera sous un brouillard à coupé au couteau avec une témpérature extérieure de 16 degrés

L'après midi ne sera pas mieux, pluie et ciel très couvert. Mais bon cela devrait s'améliorer demain.





Partager cet article
Repost0